Tondemo Skill de Isekai Hourou Meshi : Chapitre 3

24 novembre 2018 0 Par MADAE

Tondemo Skill de Isekai Hourou Meshi

 

Chapitre 3 Fuir le royaume en chariot.

J’ai quitté l’auberge une fois avoir pris mon petit déjeuné. Puis, je suis allé au terminal des transports, puis j’ai payé le prix et confirmé l’heure de départ. Cela coûte une pièce d’or, et il semble que cela prenne quatre jours d’ici à la ville proche de la frontière. Il reste encore du temps avant le départ, alors j’ai décidé de me procurer quatre jours de nourritures et une arme en cas de problème. Ce serait mauvais, bien sûr, si j’utilisais le supermarché web devant quelqu’un ainsi que le cas du stockage d’objets qui est rare. Il y a une possibilité qu’il y ait des soucis si c’était découvert, donc il vaudrait mieux ne pas l’utiliser. J’ai acheté une gourde en cuir remplie d’eau, de la viande séchée, du pain noir et un gros couteau. Les préparatifs sont terminés avec ceci. Tout ce qui reste, est de quitter cette capitale avec le chariot.
À part moi, il y avait des marchands d’âge moyen, une famille de quatre personnes composé d’un jeune couple et de leur deux enfants, ainsi qu’une femme âgée d’une trentaine d’années. Il y avait aussi quatre aventuriers chargés de la protection du transport.
Après un moment, j’ai essayé d’engager la conversation avec l’homme d’âge moyen assis à côté de moi.

	« Qu'allez-vous vendre à Kearl ? » J'ai commencé par un sujet informel.
	« Oh, j'avais acheté du savon à une connaissance. Je pense les vendre à Kearl chez un ami marchand. »

Oh, du savon, hein. Il y en a aussi dans ce monde. En l’écoutant attentivement, le savon existe bel et bien, mais il est utilisé principalement par les nobles. Ça semble coûter 3 pièces d’argent pour un savon.
Quand je me suis renseigné sur le stockage d’objet, j’ai découvert que les nobles et les grandes entreprises marchandes engagent des gens qui ont cette compétence. On dit qu’il y a au moins une personne sur mille qui possède ce type de stockage et il semblerait que le volume d’emmagasinement dépende des capacités magiques. Seul ceux qui ont des stockages avec un volume décent seront embauchés.

	« Même si on dit qu'il est petit, il aurait encore trois fois la capacité de mon sac à dos, donc, de mon point de
 vue, avoir une compétence de stockage me rend assez jaloux. » Dit le marchand en riant.

En effet, vous n’avez pas cette compétence. Mais cela signifie aussi que je peux ne plus être prudent en ce qui concerne l’utilisation du stockage d’objet, et juste dire au curieux qu’il n’a qu’un petit volume.

	« Si vous êtes commerçant, le mieux serait d'avoir une compétence d'évaluation. »

Depuis que j’ai pu entendre les explications sur le stockage d’objet, alors je vais essayer de glaner des informations sur l’évaluation.

	« Oh, c'est le rêve de tous marchands. Mais seul les héros appelés d'un autre monde, comme dans les contes
 de fées, possèdent cette compétence. Les compétences d'expertises, comme l'évaluation, devrait être pour les
 commerçants et, non pas, pour les héros. C'est le rêve de tous ceux qui font des affaires. Même si le skill
 d'évaluation n'existe pas, j'aurais aimé que les outils magiques d'identification deviennent plus accessibles.
 On les trouve dans des ruines antiques, mais ils sont très rares. C'est pour cette raison que seul les dirigeants
 ou les guildes les gardent précieusement. »

Ohh, bonne nouvelle. La compétence d’évaluation est possédée uniquement par les héros invoqués ici. Il y a aussi de merveilleux objets magiques permettant cela. Mais, il ne semble pas être à un prix abordable pour tous.
Des ruines antiques, ces endroits sont généralement appelés donjons avec une grande difficulté, et il y en a peu de cette qualité. C’est bon à savoir. J’ai découvert qu’il y a peu de risque que je me fasse évaluer sans mon accord.

Et en parlant ainsi de beaucoup de choses, j’ai appris que le commerçant d’âge moyen à l’intention de quitter le pays. Mais, il me murmura que c’était un secret.

	« Ce pays commence à devenir mauvais. Si vous avez une famille, ça ne va pas être facile de partir,
 mais heureusement je suis célibataire. Alors je pense à quitter ce pays rapidement. Après tout, selon les rumeurs,
 il est dit que les frontières pourraient bientôt être bloquées. »

Bloquer les frontières ?! Ce pays craint vraiment. Je suis content de pouvoir partir aussi vite.

Sur le chemin de Kearl, nous avons rencontré des goblins (comme je l’avais cru, je suis dans un monde d’héroïque fantaisie, il y a vraiment des monstres) et des loups. Mais les aventuriers les ont bien gérés et nous avons pu continuer notre chemin.

 

◇ ◇ ◇ ◇ ◇

 

Après être arrivé à Kearl, je me suis dirigé vers le terminal des transports qui propose des voyages vers les pays voisins, comme conseillé par le marchand.

	« C'est pas vrai... … »

Il y avait un panneau marqué « Arrêt temporaire des chariots de transports ».
Que diable signifie « arrêt temporaire » ?
Ne me dites pas que le vieux commerçant avait raison ? Fermeture des frontières ?
Mais, si c’est censé être un blocus frontalier, la ville n’est-elle pas trop calme ?

Pour l’instant, je devrais recueillir des informations sur ce qu’il se passe ici.

Pour remplir aussi mon estomac, je suis allé dans un restaurant où de nombreux aventuriers, qui semblent beaucoup voyager d’un pays à l’autre, se réunissent. Je me suis assis au comptoir et j’ai entamé la conversation avec une paire d’aventuriers assis à côté de moi.

	« excusez-moi ? »
	« Oh, tu as besoin de quelque chose ? »
	« En fait, je viens juste d'arriver dans cette ville et je voulais me renseigner un peu sur celle-ci... »

J’ai appelé un serveur et j’ai commandé à boire pour nous trois. Puis l’aventurier m’a dit joyeusement « Merci, parlons… ».

	« En effet, les chariots sont suspendus pour éviter que la population ne fuit le pays. »
	« Oui, à mesure que la population diminue, le nombre de soldats et les recettes des taxes vont aussi diminuer.
 C'est pour cela que maintenant, il y a un blocage frontalier. Même si ce pays est en guerre contre les démons,
 il semble qu'il va aussi entrer en guerre avec le royaume de Malbare. »
	« C'est vrai. C'est une question de temps avant que la guerre n'empire. »

Les deux aventuriers, à l’aide de l’alcool, m’ont dit beaucoup de choses. Le royaume démoniaque fait face au nord et le royaume de Malbare fait face à l’ouest. Je vais donc aller au sud-est, vers le royaume de Feenen.

	« Nous prévoyons de quitter ce pays dès que possible. »
	« Nous préférons surtout chasser des monstres plutôt que de faire la guerre. Tu ferais mieux de faire pareil. »

Je veux vraiment quitter ce pays rapidement, mais il y aura plein de monstres le long de la route et je ne peux pas m’en occuper. Je ne suis qu’une personne ordinaire et peu forte. Je pensais que c’était un gros problème, mais vu les aventuriers qu’il y a ici, j’ai pensé que je devrais demander de l’aide à la guilde des aventuriers. Je devrais payer pour le service mais c’est plus raisonnable. Avant que les frontières ne soient complètement fermées, je dois partir. J’ai donc décidé de quêter une escorte vers le pays voisin auprès de la guilde des aventuriers.