Isekai Yururi Kikou : Chapitre 7

Isekai Yururi Kikou : Chapitre 7

2 décembre 2018 0 Par Madae

Isekai Yururi Kikou

 

Chapitre 7 : Le Sanctuaire

 

 

La destination est le Sanctuaire. C’est à peu près au centre de la ville. C’est un bâtiment blanc en pierre. Bien que vieux, la couleur blanche est préservée et le lierre rampant sur les murs laisse une impression profonde. Un grand beffroi est attaché au toit, et en ce moment, ding, ding …… six carillons résonnent dans toute la ville. La cloche résonne tous les jours à des heures fixes. Ça fonctionne comme une horloge pour ceux qui ne possèdent pas un outil magique de prix élevé. Il substitue essentiellement une montre. Ça sonne une fois à 6 heures du matin. Ensuite, le carillon sonne une fois toutes les deux heures, la cloche du sanctuaire sonne jusqu’à 10 heures du soir où elle sonne neuf fois. Se lever avec un carillon et dormir avec neuf carillons. Les gens vivent autour de cette cloche. Tout le monde peut librement entrer et sortir de la chapelle du sanctuaire. L’intérieur est assez spacieux pour accueillir un bon nombre de personnes, un passage mène directement à l’autel au fond de la chapelle. Des tabourets oblongs pouvant s’adapter à plusieurs adultes sont alignés le long des deux côtés du passage, face à l’autel. Une lumière brille au plafond, illuminant la chapelle.
Sérénité. 5 statues de pierre sont à l’intérieur de l’autel enveloppé dans une telle atmosphère. Une statue d’une femme au milieu. Ça doit être le Dieu de la Création Marianora. Sur les deux côtés de Marianora-sama il y a 4 statues d’hommes. Sur sa droite, il y a le dieu du feu Salamanteel-sama et le dieu de la terre Nomoodle-sama. Sur sa gauche, le dieu de l’eau Windell-sama et le dieu du vent Sylphreel-sama……C’est Syl.

	« Voulez-vous attendre ici pour un moment ? »

J’assis Allen et Elena sur l’un des tabourets, je reste debout devant la statue de Syl et le regarde.
Ah, c’est Syl.
La statue de pierre a exactement la même apparence de ce dont je me souviens. Normalement, les gens glorifient et exagèrent les apparences d’un dieu, mais il semble que les apparences réelles des dieux ont été correctement transmises aux gens d’Aetherdia.

	(Syl......Tu peux m'entendre ?)

Je ferme les yeux et appelle Syl.

	(Takumi-san, je peux t'entendre.)

Syl répond immédiatement. Il semble que ma voix l’a atteint correctement.

	(t'es-tu habitué à la vie là-bas ?)
	(Je viens juste d'arriver en ville aujourd'hui, donc je ne pense pas pouvoir dire que je m'y suis déjà habitué, 
mais je n'ai pas eu de mal avec la magie et les outils magiques.)
	(Ça c'est bon.)

Syl était vraiment inquiet pour moi, c’était comme ça. Avoir des gens qui s’inquiètent pour soi est bien. On se sent un peu plus chaud.
……..Toutefois ! Ceci et cela sont des choses différentes !

	(Bien, Syl.)
	(Qu'est-ce qu'il y a ?)
	(Tu ne me l'as pas dit, n'y a-t-il pas quelque chose que tu aies à me dire ?)

Je peux imaginer le corps de Syl piki ~ raidir.

	(Qu, que dis-tu, moi, je ne sais pas.......)

…… Non, vous êtes définitivement en train de trembler. Si tu veux faire l’ignorant, je vais en rajouter une couche.

	(Hoho…... he ... Je vois ... Tu ne sais pas ? ... Alors, je ne peux rien y faire, ils semblent finalement m'aimer, 
mais si Syl ne le sait pas, je devrai mettre les pauvres enfants dans un orphelinat..........)
	(Wa, waa....... !! Attend......... !!)

Il a abandonné immédiatement … Je pensais que tu allais feindre l’ignorance un peu plus longtemps, malgré ça……

	(Je suis si triste.)

Ah, je ne le vois pas, mais il est définitivement … à genoux ……

	(Je pensais que c'était étrange.) 

L’endroit de départ, « Forêt de Gaya », étant de rang A après tout. Peu importe comment vous le regardez, vous ne devriez pas, normalement, commencer dans un tel endroit. Impossible ! Mais, j’ai pu quitter la forêt avant de rencontrer un monstre de haut niveau. Cependant, il est étrange que les enfants soient dans un tel endroit ! De plus, ils sont « Humains ? », vous savez ? Au début, je pensais, il y a une race comme ça dans ce monde, mais quand j’arrivais en ville et que j’évaluais les gens, tout le monde était des humains normaux, demi-humain, et autre. Je te soupçonnais entièrement, Syl. Alors, que se passe-t-il ?

	(Sniff.....)
	(Ne pleure pas et commence à t'expliquer.)

Ce n’est pas comme si je me mettais en colère ou quoi que ce soit. Syl éclate en sanglots tout en se prosternant. Non, non, tu es un dieu, non ? D’abord … non, c’est d’abord Marianora-sama, toi, tu es la deuxième personne la plus importante, non ? Pourquoi es-tu si fragile ?

	(Continue.)
	(Je ne peux pas t'en parler de mon propre chef......)
	(............)

Quand j’exhorte un Syl sanglotant à s’expliquer, il laisse échapper des mots inattendus. Quoi ? « Je ne peux pas dire »……d’ailleurs, Syl a dit, « de mon »…Hn…Est-il interdit de parler ? De qui ? Non … si c’est le cas, ça ne serait pas étrange ? S’il le disait imprudemment, aurait-il des ennuis….. ?
Une existence qui peut interdire à Syl, un dieu de parler, je ne peux penser qu’à ces quatre là.

	(Dit, Syl. Le Dieu du vent, le Dieu du feu, le Dieu de l'eau, le Dieu de la Terre, partagez-vous un système de 
non-agression, de territoire ou de telles choses ... entre vous ?)
	(……… c'est exact.)

Je vois. Ils l’ont……
Ça veut dire qu’il y a un autre dieu qui a une relation avec Allen et Elena ? Je ne pense pas que ce soit Marianora-sama. Ensuite, c’est quelqu’un entre le Feu, l’Eau et la Terre…

	(C'est juste, ces enfants ne sont pas des enfants ordinaires, les laisser serait dangereux ...... Je seulement te 
dire ça.)
	(Je comprends, je ne demanderai plus ... Juste ... est-ce que c'est bon pour moi ?)
	(Takumi-san est devenu une partie de ma famille, mais ça ne change pas le fait que tu vivras sur Aetherdia 
comme un humain normal alors ... Il n'y a aucune restriction de contrôle, donc il n'y a pas de limite à ce que vous 
pouvez faire.)
	(Y a-t-il un problème avec le fait que tu m'aides ?)
	(Non, ça ne change pas que Takumi-san soit ma famille et puisque tu as reçu une bénédiction de 
Marianora-sama, il est naturel d'offrir de l'aide.)
	(Donc, à la fin, nous utilisons une faille......)

Allen et Elena sont liés à un dieu. De plus, pas seulement un adepte, quelque chose de plus important. Cependant, c’est juste mon hypothèse puisque je ne peux pas obtenir plus de détails.
……De toute façon….

	(......... Mon existence était-elle une aubaine ?)
	(…Tu es en colère......non?)
	(En parlant honnêtement, si seulement tu me le disais tout de suite au lieu de manigancer sournoisement...... 
c'est ce que je pense.)
	(Je suis vraiment désolé……)
	(Ça va, c'est bon. Je peux compter sur toi quand j'ai des problèmes, n'est-ce pas ?)
	(Oui, cela ne me dérange pas, peu importe si c'est trivial, merci de me contacter à tout moment !)
	(Je comprends, je compterai sur toi à ce moment-là.)

La conversation avec Syl fut terminée de force en plein milieu.
Syl, lui-même, est sans espoir, je peux comprendre son raisonnement, mais j’ai été utilisé, après tout. Je ne pouvais pas effacer mes émotions négatives. Cependant, je ne suis définitivement pas fâché ni déçu. Mon nouveau cœur ne s’est probablement pas encore bien adapté. Je pense qu’il n’y aura pas de problèmes si je le laisse un peu de temps passé. Une fois que c’est réglé, je vais contacter Syl à nouveau et lui demander plein de choses. Ça sera ma compensation.

	« Allen, Elena. Approchez. »

Une fois mon cœur calmé, je me retourne et appelle les jumeaux. Quand je les appelle, les deux trottent immédiatement vers moi, je m’accroupis et je les prends dans mes bras.

	« Merci d'avoir attendu. On rentre à l'auberge ? »

Je retourne à l’auberge avec deux enfants souriants dans mes bras et le soleil couchant dans le dos.