Isekai Yururi Kikou : Chapitre 10

Isekai Yururi Kikou : Chapitre 10

2 décembre 2018 0 Par Madae

Isekai Yururi Kikou

 

Chapitre 10 : Modèle ?

 

 

	« Pourquoi y a des enfants ici ! »

Une grosse voix se fait entendre dans la guilde. Cette voix attire l’attention des personnes autour de nous.

	« Ce sont mes compagnons, y-a-t-il un problème ? »
	« Ce n'est pas une cour de récréation ici ! »
	« Non....ils se comportent correctement, n'est-ce pas ? Je ne pense qu'ils vous gênent d'une quelconque 
manière, mais ? »
	« Ils sont gênants simplement en étant là ! »
	« Simplement en étant là, vous dîtes.......Oh c'est bon....... »

C’est le genre de personne qui se bagarre quel que soit ce qu’on lui dit. Je suis sûr que mes mots ne le touchent pas le moins du monde. Je voudrais régler ça pacifiquement, mais……maintenant, comment se dépêtrer de ça…… Je voulais soupirer, mais je me suis forcé à ne pas le faire. L’adversaire semble être le type de personne à s’énerver encore plus à cause de ce genre de réaction. De toute façon, penser qu’il existe quelqu’un qui déclencherait une bagarre sans raison…….Je pensais que ça n’arrivait que dans les nouvelles.

	« Hey ! Ne m'ignore pas ! »
	« Non, je vous ai dit...... »
	« Aan !? Est-ce que tu me défies maintenant ? »

L’adversaire étend soudainement ses mains et m’agrippe le col sans prévenir. Ah, rien y fera quoique je dise. Le raisonner est impossible. Alors, maintenant……que faire……. pendant que je réfléchissais à la situation………les mains qui m’agrippaient furent soudainement repoussées.

	« Ah..... »

Quand j’ai haussé la voix, c’était déjà trop tard. Allen et Elena donnaient un coup de pied sur les mains du chauve pour les repoussées. Puis, ils donnaient un coup de pied dans son abdomen aussi simplement. L’aventurier laisse échapper un « Gu ! » râle de douleur pendant qu’il se courbait. Il tomba en arrière sur ses fesses.

	« Uwa ! Stop, stop ! Allen, Elena. Attendez ! »

Je crie de panique. J’arrête Allen et Elena une seconde avec qu’ils ne puissent, tous deux, donner un coup de pied axé sur la tête de l’aventurier à terre. Les coups de pied, qui se dirigeaient droit sur sa tête, atterrissent à côté de lui. C’était dangereux……..sérieusement dangereux… Il en serait certainement mort s’il avait reçu ces coups de pied axés. L’aventurier tomba de tout son long sur le sol et arrêta de bouger. Il doit être tombé dans les pommes après avoir souffert des coups dans son ventre. Un silence pensant s’installe dans la guilde alors que c’était encore bruyant il y a un instant. Les aventuriers et les employés de la guilde se sont figés sous le choc. Même s’ils sont habitués à combattre, être témoin d’enfants mettant KO un grand homme doit être vraiment surprenant. Hé bien…..que faire maintenant ?

	« Oo. Excusez-moi........Hn ? Quoi ? »

Un personne entre dans la guilde et regarde tout autour les gens figés et dubitatifs.

	« Que, quoi ? Il s'est passé quelque chose ? »

Une voix familière. Si je ne me trompe pas, ça doit être l’un des chevaliers-samas de la porte Ouest. Il ne porte pas son armure aujourd’hui, mais un uniforme de chevalier bleu foncé. Grâce à lui, le temps figé de la guilde recommence à tourner. Tout d’abord, je me tourne vers le personnel de la guilde et demande timidement :

	« Ah........Y-a-t-il une punition dans un cas comme ça ? »

Je ne peux pas partir sans demander ça, non ?

 

◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇

 

Il n’y avait pas de punition. Ce fois-ci, nous n’étions pas en tord car l’autre parti à provoquer la bagarre de lui-même, du coup, nous nous sommes seulement défendus. Je suis rassuré…. Le fautif a été jeté hors de la guilde par les autres aventuriers sur l’ordre du personnel, il a recommencé à bouger normalement après un moment.

	« C'est....Takumi-san... »
	« Oui ? »
	« Regarde......les enfants...... »
	« He ? »

Luna-san m’appelle timidement. Interpellé par ses mots, je me retourne pour voir Allen et Elena……ils pleuraient. Ils versaient de grosses larmes silencieusement.

	« Waa !? Pourquoi pleurez-vous !? »

Je courre vers les deux enfants en panique et m’accroupis pour être à leur hauteur.

	« Blessure......aucune, non ? Qu'est-ce qu'il y a ? »
	« « …....Ne.....nous.....abandonne pas...... »

Ils s’accrochent à moi en parlant d’une petite voix toute fragile. Les abandonner ? Pourquoi ? Peut-être, est-ce à cause de mon cri de tout à l’heure ? Est-ce qu’ils sont mal à l’aise à cause de ça ? Ils pensent que j’étais en colère contre eux…….

	« En aucune façon je ne vous abandonnerais ! Tout va bien, d'accord ? »

J’étreins les enfants en pleure tout en répétant « Tout va bien » « On reste ensemble » d’une voix douce. Ça a pris 10 minutes pour les calmer.

	« Tenez, vous devez avoir soif, non ? »

Encore sanglotant un peu, je leur donne un jus de fruit à chacun. Ils ont beaucoup pleuré, je dois les laisser se réhydrater correctement.

	« Et donc, que c'est-il passé ? »

Ah, chevalier-sama, vous êtes encore là……. Le chevalier-sama de la porte Ouest est le deuxième commandant des chevaliers de Shirin, un noble du nom de Grunwald Ruven. Un capitaine de 5 divisions à Shirin. La deuxième personne la plus importante parmi les chevaliers de Shirin. Il semble qu’il soit venu pour s’entretenir avec le maître de guilde.

=====
	Statut
	【Nom】Grunwald Ruven
	【Race】Humain
	【Occupation】Chevalier
	【Âge】26
	【Niveau】32
	【Skills】
Art de l'Épée | Art de la Lance | Lancer | Magie du Feu
Équitation | Démanteler | Commander
Étiquette | Danse
Résistance aux Attaques Physiques
	【Titres】
Second fils du comte Ruven
Chevalier de l'épée flamboyante
=====

Un, il a les skills approprié à un noble chevalier. Évidemment, un chevalier doit être capable de monter à cheval et d’utiliser plusieurs armes. En plus de ça, 【Commander】. Un, je sens que c’est une nécessité pour un capitaine. 【Étiquette】 et 【Danse】 fait très noble. Le titre 【Chevalier de l’épée flamboyante】 est très cool…..vu le nom, est-ce que c’est l’utilisation d’un enchantement de feu sur une épée ?
……….Oups, il a posé une question.

	« Ils ont probablement pensé que j'allais les abandonner. »
	« Haa ? Comment ça ? Vous, vous feriez un truc comme ça ? »
	« Je ne le ferais jamais ! S'il vous plaît ne dîtes pas ce genre de chose. »
	« Alors, Pourquoi ont-ils pensé ça ? »
	« Hm....je n'ai pas encore bien compris pourquoi ils ont eu ce genre de raisonnement... »

C’est la vérité. Je ne connais pas leur circonstance avant de les rencontrer dans la forêt.

	« Ce sont vos enfants.......peut-être pas, ce sont vos frère et sœur, n'est-ce pas ? »
	« Malheureusement, ils ne le sont pas. Je les ai rencontrés récemment. Pour être plus précis, il y a une 
semaine ? Ils étaient dans la forêt de Gaya. »
	« Haa ? »
	« S'ils ont été abandonnés ou juste perdu, je ne sais pas. »
	« Sérieusement ? »
	« Oui. N'y-a-t-il pas eu un chariot qui c'est fait attaquer récemment près de la forêt de Gaya ou autre chose ? 
Ils devaient être probablement des esclaves. »

N’ont-ils pas été vendus comme esclaves parce qu’ils n’ont pas de parents ? C’est ce que je pense. Après tout, s’ils étaient à l’orphelinat, je ne les aurais pas rencontrés dans un endroit comme ça.

	« …...ça devait certainement être ça. Un marchand d'esclaves de Argo a été attaqué par des monstres dans la 
forêt de Gaya sur le chemin pour venir ici. »

Luna-san se rappelle immédiatement l’information.

	« Ah, comme je le pensais. Ils ont dû les utiliser comme leurre. »
	« Des enfants comme ceux-là..... »
	« Cependant, il ne semble pas qu'ils aient été les leurres finalement. Dans ce cas, comment ces enfants vont-ils
 être traités ? Il n'y aura pas de problèmes si je les accepte, n'est-ce pas ? Heureusement, ils n'ont aucune marque 
qui prouve qu'ils soient des esclaves. »
	« Dans ce cas, ils seront seulement traités comme des orphelins. Il n'y aura pas de problème de les mettre dans
 un orphelinat ou de les élever vous-même. En plus, il semble que ces enfants vous considèrent entièrement comme
 leur gardien. Si vous le voulez, je vais vous soutenir pour ça. »
	« Ruven-sama, merci beaucoup, vraiment. »

J’étais inquiet que le marchand vienne poser problème, mais il ne semble pas qu’il y aura de soucis. Apparemment, Ruven-sama va devenir notre garant.

	« Wald a raison. À part ça...... »
	«  À part ça, Takumi-san ! Vous venez de la forêt de Gaya ? »

Luna-san interrompt Ruven-sama qui a dit que c’est mieux de l’appeler Wald-sama, et elle se penche en avant sur le comptoir.