Bōken-ka ni narou! ~ Sukirubōdo de danjon kōryaku ~ : Chapitre 1

Bōken-ka ni narou! ~ Sukirubōdo de danjon kōryaku ~ : Chapitre 1

19 décembre 2018 1 Par Madae

Bōken-ka ni narou! ~ Sukirubōdo de danjon kōryaku ~

Chapitre 1 : Informons les autres du nouveau donjon !

 

 

Comme l’heure était trop tard par rapport aux heures d’ouverture quand Haruki a trouvé le donjon, il a contacté la mairie le lendemain.
« Un donjon est apparu dans mon garage, alors je vous appelais pour le signaler et l’enregistrer. »
Si on avait entendu ça il y a 5 ans, il aurait été pris pour un fou…….En pensant à ça, Haruki est conscient que ça a frappé aux oreilles de son interlocuteur.

	« Très bien. Je viens immédiatement chez vous avec un groupe du Self-Défense. »

Par rapport à la voix, il semblerait que ce soit un homme dans les 30-50 ans.
Qu’est-ce que les gens de la mairie auraient pensés si je m’étais présenté vu mon manque de présence et mon apparence ? ……..Cette voix qui semble appartenir à une ombre a quelques problèmes. Je pense que ça aurait été plutôt gênant.
Quand il a fini son petit déjeuné, une voiture de police et un camion de pompier accompagnant une voiture militaire sont arrivées devant la maison. Haruki est sorti afin de saluer le représentant des arrivants.

	« Bonjour. »
	« Est-ce un donjon ? Le propriétaire s'appelle Karaboshi-san. »
	« Heuu... »
	« Un, en retard. Je vais l'appeler. »
	« Excusez-moi ! »
	« OH !? »

Les employés du self-défense ont fini graduellement à remarquer la présence d’Haruki bruyamment. Maa. Même si c’est une réaction habituelle, c’est………ça reste quand même blessant. Bien que Haruki est mis une chemise rouge flashie, ça n’a pas eu l’air de leur sauter aux yeux. Par contre, une fois qu’il a été remarqué, ils ont semblé penser : « son sens de la mode est vraiment hideux, non ? ». En fait, ce n’est qu’une supposition. Mais, les regards autour de lui sont plutôt froids.

	« Désolé, êtes-vous Karaboshi-san ? »
	« Oui. »
	« Excusez-moi, avez-vous une licence ? »

Une licence est la carte prouvant que vous êtes un aventurier. Haruki sort doucement sa carte.

	« Oui, je l'ai eu cette année. »
	« Bien, avez-vous déjà exploré le donjon ? »
	« Non, j'ai pensé que ce serait mieux de vous attendre d'abord. »
	« Très bon jugement, puis-je établir la barrière de sécurité immédiatement ? »

Quand Haruki hocha la tête pour dire oui, 4 hommes de la Self-défense sortirent des sacs de sable et des fils barbelés de leur transport afin de commencer à travailler. Ils ne bloquent pas entièrement l’entrée du donjon, car s’ils le font, une autre entrée se créera ailleurs. Et s’ils ferment la nouvelle entrée, une autre se créera encore. C’est un cycle sans fin…… Il paraît même que ce genre d’action encourage la débandade. La débandade est un phénomène où les monstres sortent du donjon en grand nombre. Certains pays ont été dévastés par ces monstres. C’est un phénomène réellement dangereux. Même si une débandade arrive, le fait d’avoir mis des sacs de sables et des fils barbelés permet d’éviter un écoulement de monstres trop important. Faire ces barricades peut faire gagner du temps. Et pour les mettre en place, il y a les hommes du Self-Défense. La Self-Défense est composé des pompiers et des policiers. C’est un autre nom pour ceux qui s’occupent des donjons. Ils sont là pour gérer les débandades et leurs conséquences. Bien évidement, le SDF existe toujours, mais il n’est pas assez fourni en homme pour gérer les 200 donjons du Japon. C’est pour ça que la police et les pompiers travaillent de concert dans ce nouveau groupe.
4 hommes transportent les sacs de sables, ne semblant pas sentir le poids de ces sacs. Sûrement dû à leur entraînement contre les monstres. Ils ont une vitesse impressionnante. Les sacs de sable sont placé de sorte à encadrer l’entrée du garage et le fil barbelé est placé autour. À l’entrée du donjon il y a de petite porte au niveau de la taille avec des lecteurs de carte, comme une entrée de métro, et des caméras de sécurité, ainsi qu’un lecteur rétinien. Depuis la première débandade, la loi a été modifiée et de ce fait tous les donjons sont la propriété de l’État. En d’autre terme, entrer dans le donjon sans en avoir la qualification est un acte illégal. S’ils ne l’avaient pas fait, ceux qui entrent dans le donjon avec l’intention d’y jouer auront une fin terrible, et du coup des incidents se produiront….. En fait, c’est arrivé fréquemment. C’est pourquoi le pays a formulé une notice comme : « Ne pas entrer, car il nous appartient ! ». C’est une mesure désespérée prise sous la pression de la nécessité. L’entrée du donjon a été sécurisée (l’entrée en est même devenue plus étroite), la barricade est enfin terminée.

	« C'est terminé. »

Plutôt rapide. Ça ne fait même pas une heure depuis qu’ils se soient mis à travailler. Leur rapidité a surpris Haruki. À quel point leur corps est fort ? hn.

	« Au fait, avez-vous perdu quelque chose lors de la formation du donjon ? »

Lorsqu’un donjon se forme, il avale tout ce qui se trouve sur son chemin. Comme dans le garage d’Haruki, tout ce qui touche au escalier se fait avaler, mais si par inadvertance il y a un humain ou un animal de compagnie, il se fera aussi avaler complètement. Pour le moment le cas ne s’est pas présenté, mais l’apparition d’un donjon peut effacer une maison entière. En fait, il y a des cas où les locaux d’une station de métro ont été détruits, alors la possibilité est élevée.

	« À dire vrai........un chasse-neige. »
	« C'est.....un vrai désastre. »
	« Oui....... »

Il semble comprendre la douleur de la perte d’un chasse-neige. L’ambiance est immédiatement devenue lugubre.

	« Après ça, allez-vous entrer dedans ? »
	« C'est ce qui est prévu. »
	« Très bien. S'il vous plaît soyez prudent. On dit que « des aventuriers finissent par être découvert morts », alors 
il est important de survivre. »
	« Hn. Merci de votre inquiétude. Et, merci à vous aussi de votre travail. »

Merci de toujours protéger notre ville.
Haruki pense que sa pensée à bien été transmise. Une fois leur travail terminé, les 4 hommes se sont alignés avec des mouvements très agiles et sans aucune marque de fatigue, en prenant une posture de Salut militaire. Toutefois, leur vision ne semble pas être fixée quelque part……Ouais, ils ne voient pas encore Haruki. Mais bon ça va comme ça.

 

Haruki est finalement rentré chez lui, il alluma son PC et va sur son site habituel. « Deviens un aventurier ! », aussi communément appelé Narou, est le site des aventuriers. Ce site regroupe des blogs tenus par des aventuriers traitant de stratégie de combat, de demande de collecte de matériaux, ainsi que des liens vers des pages de discussions. Il existe aussi un wiki qui regroupe et explique les divers stratégies contre les monstres et comment collecter des matériaux. Ce wiki est d’ailleurs une bénédiction pour les aventuriers débutants, il explique comment combattre tel monstre et quel est son point faible…… Telle classe est préférable pour tuer tel monstre……Dans tel donjon à tel étage, un boss apparaît, il est incroyablement fort, alors il faut faire attention. Peu importe qu’un donjon soit peu explorer, il y a toujours des informations à trouver sur le wiki. Avec ou sans informations, la situation peut changer du tout au tout. Haruki en est extrêmement redevable. Mais ce n’est pas pour lire les informations sur Narou que Haruki est allé dessus. Il a cliqué sur la barre latérale et a ouvert une page. Là, se trouve le classement des aventuriers. Cette page recense le classement individuel ainsi que le classement par équipe sur quelques jours ou bien sur une année. Ce classement est basé sur la totalisation des points suite aux accès aux blogs personnels ainsi que la résolution des quêtes. Bien qu’il y ait une différence entre jour et année, ceux qui apparaissent dans ce classement sont appelés « Rankers ». Lorsqu’on devient un ranker, il y a plus de chance de se faire recruter par de grosses sociétés. Quand un aventurier accepte un contrat avec une entreprise, l’aventurier peut obtenir de bon équipement gratuitement, voire même expérimenté des prototypes d’équipements. Bien évidemment il n’y a pas que ça. En tout cas, ils se démarquent des autres ! Si Haruki devenait un ranker, sa présence changerait exponentiellement. Pour lui obtenir un contrat avec une entreprise est très importante. Il veut pouvoir être remarqué, ne plus être invisible !
Haruki parcours la liste des rankers du jour, soupirant plus profondément à chaque fois qu’il descend la page. « Nouveau donjon trouvé ! », hier soir, Haruki a uploadé son blog avec ce titre, mais il ne semble même pas apparaître dans le classement. C’est un titre qui devrait intéresser, mais…… Une fois dans le classement, les PV devraient bouger. C’est pourquoi il a essayé de gagner des points en racontant une histoire personnelle, comme quoi, il avait un donjon dans son garage. Trop cruel….. Personne n’a vu l’article. C’est la réalité d’une personne invisible, ça touche même internet. Il se demande même s’il ne faut pas que ça ne soit plus qu’un journal intime pour le faire monter dans le classement, après tout. Bien que ce soit un peu déprimant, il n’y a aucune raison de devenir un tel ranker. Haruki se réconforta en se disant qu’il faut être plus qu’un aventurier actif dans les niveaux inférieurs ou moyens pour être un ranker, puis il éteint son PC.

 

 

Le lendemain, Haruki est sorti de chez lui, soigneusement équipé. Son arme est une dague de 30cm acheté pour 20 000 Yen. C’est un modèle classique fabriqué par Mitsubishi Mfg. Co., une grosse entreprise dans le domaine. La dague est d’une série nommé « Ichi », où le logo est gravé sur la lame. Son équipement est composé d’un casque de chantier de construction (blanc), d’un plastron léger en cuir, de coudières, de genouillères et de chaussures de sécurité. Le tout valant dans les 10 000 Yen. Aucune des pièces de son équipement n’est une réelle armure, très disparates par rapport à son arme. Bien évidemment, il a de bon raison pour avoir un équipement aussi bon marché. Il ne s’est pas trompé. Juste, les bonnes armures coûtent très cher. C’est vrai qu’il aurait voulu en acheter une de bonne qualité, malheureusement il n’avait pas le choix, pas assez d’argent. Mais, ce n’est pas comme-ci Haruki était le seul à être mal équipé, tous les aventuriers débutants le sont. À l’exception des aventuriers de haut rang, les aventuriers débutants sont pauvres. Donc, il est normal de ne pas pouvoir acheter des armures issues des donjons. Le problème pour Haruki est son arme, vu qu’une dague ou un couteau n’est qu’une arme pour les faibles. La raison est simple, avec ce genre d’arme il est difficile de tuer un monstre. Allez dans un donjon et combattre un monstre ressemble à un combat à main nue contre un ours. Est-ce qu’il existe des gens capables de combattre un ours avec un couteau ? …..Non, personne ne peut. Il n’y a que Steven Seagal qui peut tuer un ours avec un couteau, et personne d’autre à part lui. On ne peut lancer qu’une petite attaque avec assez de distance de sécurité, donc il est préférable d’avoir une arme puissante. Lors de l’enquête mené sur Narou à propos des d’armes préférées, le résultat à donner ceci :

		Arc = Grande épée ► Épée longue ► Épée ► Autres

Et les arcs et les grandes épées occupent la majorité du classement. Par ailleurs, les couteaux, les dagues et les armes contondantes ne sont pas inclues. Bien évidemment, certains aventuriers se battent avec des couteaux, mais c’est principalement pour des combats d’entraînement, ou en simplement pour passer le temps.
À ce propos, une dague est une arme avec beaucoup de désavantages. Alors, pourquoi Haruki a-t-il choisi cette arme ? Bien sûr, parce qu’il se fait remarquer à cause de ça. S’il est effacé, il doit pouvoir se faire remarquer grâce à son style et son apparence ! Alors, il a décidé de se servir d’une dague pour cette raison……….mais, l’effet à du mal à se faire sentir pour le moment. Haruki pense sûrement que la souffrance qu’il endure paiera un jour, que ce soit un compliment, une insulte ou une malédiction.

	« Il se bat avec une dague ! »

C’est une victoire pour lui rien qu’avec ce genre de phrase.

 

Il utilise sa carte IC, une carte d’identification, et procède au scan rétinien. L’accès n’est autorisé que si les données sur l’IC correspond à la rétine présentée. Si quelqu’un essaie de forcer le passage un message est envoyé à la police et un gars bien bâti arrivera pour régler le problème.
Se tenant sur la première marche du donjon, Haruki lève sa main devant lui, au même niveau de son torse. Aussitôt la tablette en pierre sorti de lui.

	« Je m'en doutais ! »

Après être rentré hier, Haruki a essayé de faire apparaître la tablette sans aucun résultat. Il ne peut probablement pas l’utiliser à l’extérieur. Une magie limitée à un usage dans la zone des donjons. C’est une première pour Haruki de voir ce genre d’objet magique. De plus, il n’est pas facile pour un débutant d’obtenir un objet magique. Les objets magiques sont très rares et uniquement obtenables dans des coffres aux trésors qui apparaissent dans les donjons. Ils y en a de toutes sortes, mais leur effet principal est : « d’offrir une force au-delà de la compréhension humaine ». Les sacs magiques sont les objets magiques les plus connus. Au-delà de la compréhension humaine………. Vous voyez un sac de la taille d’une pastèque alors qu’en fait vous pouvez ranger bien plus de choses dedans. C’est ce genre de sac. Comme cet un objet très connus, lorsqu’il est mis aux enchères, le prix peut tellement augmenter qu’il ferait sortir vos yeux de vos orbites. Récemment, Haruki a écrit un article détaillé où le prix a atteint les 30 milliards de Yen (un peu moins de 235 Millions €). Ceux qui l’ont acheté était une grande entreprise, un revendeur d’arme sous la supervision des industries Kawakami. Le vainqueur de l’enchère a répondu lors d’une interview :

	« Je pense décoré mon magasin avec, afin d'en mettre plein la vue aux clients. »

Ensuite, il y a eu la fameuse épée magique. Son effet est inconnu. Son existence a bien été confirmée, mais les informations pour sa capacité ne circulent pas. Peut-être que l’acquéreur limite lui-même l’information. Ont-ils peur des voleurs, ou bien, ont-ils peur d’en parler ? De mystérieux objets magiques sont apparus, mais ils sont complètement insondables. Les chercheurs n’ont pas encore réussi à découvrir leur utilité, mais leurs prix défient toute concurrence. Même les collectionneurs ne cherchent pas à les obtenir de peur des malédictions qu’ils peuvent apporter. De toute façon, la tablette de pierre d’Haruki qui affiche une table des skills est bien un objet magique.

 

Haruki s’assit en bas des marches et regarda la tablette de pierre.